BIENTOT

DISPONIBLE

FERME

LUTTE CONTRE LA PANDÉMIE A CORONA VIRUS- COVID 19

Le coronavirus ou Covid19 est aujourd’hui l’ennemi n°1 du monde entier. La Côte d’Ivoire à l’instar des autres pays de la planète est touchée de plein fouet par cette pandémie. On dénombre à ce jour près de 20 155 cas confirmés de coronavirus et 19 831  guérisons. « Si nous ne respectons pas les mesures éditées contre le coronavirus, le choc risque d‘être plus violent » (Bohi Nazere, Directeur exécutif de l’ONG PEHE).

Aux titres des mesures barrières contre le coronavirus il faut noter 5 points essentiels :

1. se laver fréquemment les mains avec de l’eau et du savon. Si vous n’avez pas d’eau ni de savon, utilisez une solution hydroalcoolique.

2. Tousser ou éternuer dans un mouchoir en papier ou dans le pli de votre coude et évitez de vous toucher le visage, les yeux, la bouche et le nez.

3. Saluer sans se serrer la main, éviter les embrassades.

4. Porter un masque de protection

5. Maintenir une distance d’au moins 1 mètre avec les autres

Les symptômes peuvent inclure de la fièvre, de la toux et un essoufflement. Dans les cas les plus graves, l’infection peut provoquer une pneumonie ou des difficultés respiratoires.

 

CORONAVIRUS - CONTACTS SECURITAIRES UTILES : 20 25 00 40 / 20 22 16 33 / 03 79 91 44, LES NUMEROS VERTS 100 ET 111

  • facebook-square
  • twitter-square
  • youtube-square
  • flickr-square

Revue de presse des formations en gestion financière et techniques agricoles/ Prévention et gestion des conflits

Dans le cadre de la couverture médiatique des activités de formation en gestion d'AGR, entrepreneuriat et prévention des conflits, plusieurs articles ont été publiés dans la presse en ligne et papier. Vous avez la possibilité de parcourir l'ensemble des publications en cliquant sur le lien REVUE DE PRESSE.

En outre, si vous avez manqué le reportage de la chaîne business 24 sur les formations, nous vous invitons à regarder le journal disponible en ligne via le lien REPORTAGE BUSINESS 24.

Renforcement des capacités des leaders communautaires et groupements d'AGR, sur la gestion financière et technique agricole/ Prévention des conflits  à Toulepleu

Du  24 au 29 Septembre 2020,  l’ONG PEHE a initié dans le cadre du projet d’appui à la prévention des crises et à la consolidation de la cohésion et de l'inclusion sociale une série de formation qui vise à renforcer  les capacités des leaders communautaires, des membres des groupements d’AGR et jeunes apprenants   en mécanismes de prévention des conflits ou d’alertes précoces, en gestion financière, entrepreneuriat et en techniques agricoles .


En effet la plupart des conflits naissent souvent  parce qu’on en a négligé les premières manifestations, a indiqué le formateur monsieur Traoré Sekou. Il a donc  invité  chacun des leaders communautaires à être attentif aux différents problèmes qui leurs sont rapportés ou qu’ils ont eux même constaté et vérifié.

Quant à la formation sur la gestion financière et la vie associative, dans la salle de conférence de la Croix rouge de toulepleu, le formateur  a insisté sur la nécessité d’une gestion cohérente et transparente  des finances des groupements afin de garantir la stabilité économique et surtout la croissance de leurs revenus.

 

Mise en place/Redynamisation des cadres de concertations dans 10 villages du Département de Toulepleu

Pour la prévention des conflits, il est important que les communautés trouvent un cadre de concertation, en vue d'échanger sur les différents problèmes et de trouver des solutions.

Ainsi dans cette optique, l'ong Pehe à procédé, dans le cadre du projet d'appui à la prévention des crises et à la consolidation de la cohésion sociale à la mise en place, ou la redynamisation des cadres de concertations dans les dix villages du projet.

Du 18 au 28 septembre 2020 l'équipe de l'ong Pehe a sillonné les dix villages dans la convivialité.

Dans les différents villages, l'on a noté un engouement des populations, qui est sans équivoque une manifestation de leur volonté de participer à la pacification et à la consolidation des liens au sein des communautés.​

Bientôt des dispositifs d'hydrolique villageoise amélioré dans le village (HVA) à GUEYA

Dans le cadre du renforcement de la cohésion sociale dans la zone de Toulepleu, le PNUD sur requête de l'ong pehe a décidé d'appuyer la Localité de Gueya dans la S/P de Tiobli en apportant de l'eau aux populations.

Bientôt sera donc construit dans la zone un château d'eau et plusieurs points d'eaux pour servir les ménages de la zone.

il faut noterque, la croissance démographique dans la zone a rendu insuffisante la seule source d'eau de la zone entraînant de petits conflits entre les populations.

Cette volonté du PNUD d'apporter la cohésion et favoriser le droit à la vie des populations et une eau potable s'est traduit ce jour 13 août par l'envoi d'une mission d'ingénieurs pour évaluer et poser les bases de ce chantier.

L'ingénieur du PNUD, M. Théodore Maninga, a pu discuter avec les populations sur les différentes attentes et conditions de mise en construction de l'ouvrage.

En outre, le Directeur de l'ong pehe, M. Bohi Nazere a par le biais de proverbes en langue locale profité de cette belle occasion pour porter un message fort de cohésion sociale qui a été largement apprécié et enrichi par les contributions des invités du jour .

la population de Gueya par la voix de ses porte-paroles a manifesté sa joie face à ce cadeau extraordinaire et inestimable en offrant un petit festin à tous les convives.

MISSION CONJOINTE DE MONITORING A l'ONG PEHE

Les défis liés à la réintégration durable des personnes déplacées et rapatriées en Côte d'Ivoire sont nombreux ainsi le gouvernement ivoirien en collaboration avec le PNUD, le HCR, l'Unesco avec l'appui financier de la République fédérale d'Allemagne ont élaboré le projet d'appui à la prévention des crises et à la consolidation de la cohésion sociale et de l'inclusion sociale.


Ainsi conformément au plan de suivi une visite des localités cibles du projet a été entreprise du 11 au 12 août 2020 auprès de l'ONG PEHE pour s'enquérir du niveau d'avancement des activités de terrain en lien avec le plan de suivi.


Cette mission a regroupé le PNUD, le HCR et à la partie nationale représentée par le MSCSLP (Ministère de la Solidarité de la Cohésion Sociale et de la Lutte contre La Pauvreté), MFEFE (Ministère de la famille de la femme et de l'enfant), MPJEJ (Ministère de la promotion de la jeunesse et de l'emploi des jeunes), DAARA. (Direction d'Aide et d'Assistance aux Réfugiés et Apatrides)
La mission s'est déroulée en deux étapes, notamment une première phase réservée aux civilités aux autorités administratives de la ville (maire, Secrétaire générale de la préfecture, chef de bureau intérimaire du conseil régional).


La deuxième étape s'est axée sur les visites terrains auprès des bénéficiaires du projet. Enfin, la délégation a visité les apprenants en pâtisserie et menuisier formé dans le cadre du projet et les AGR du groupement de KOUYABLI pour la culture de riz irrigué et le groupement de GUIELLE pour la vente de riz blanc.
Les rencontres et les échanges sur le terrain ont été appréciés par les évaluateurs qui sont repartis satisfaits par le travail accompli par l'ONG pehe et sa dynamique équipe.

L'ONG PEHE avec l'appui technique et financier du PNUD et de la République Fédérale d'Allemagne apportent leur  soutien aux populations de TOULEPLEU

Le samedi 20 décembre 2019, la salle du foyer des jeunes de Toulepleu avait commencé à faire le plein grâce aux populations de toute la zone venu pour participer à la cérémonie de remise des kits aux bénéficiaires du projet d’appui à la prévention des crises et à la consolidation de la cohésion sociale et de l’inclusion sociale exécute par le PNUD et financé par la République fédérale d’Allemagne .

Cette cérémonie fait suite à différentes activités du projet initié depuis 2 mois à savoir : des sessions de formations en gestion d’activités génératrices de revenus, en mécanismes d’alertes et de prévention des conflits, des conférences publiques suivies d’activités sportives pour promouvoir la cohésion sociale .


Ce sont au total 9 groupements issus de 9 villages (Pehe, Bohibli, Paoubli, Bohobli, Ziombli, klobli,Grepleu, Pantroya) cibles du projet qui recevront en ce jour des kits pour des activités de commerce de riz, Atelier de formation en coiffure, la location de bâches et chaises et des équipements pour la pêche artisanale.

Les récipiendaires du projet ont montré leur enthousiasme et leur joie et de la reconnaissance devant cette aide qui a été apportée. Ils ont promis de faire bon usage de tout le matériel reçu.

FERME

TOULEPLEU/ Réintégration sociale: Des kits agricoles offerts aux personnes déplacées du Cavally

Le projet d’appui à la réinsertion et au relèvement économique des réfugiés et déplacés internes retournés a été lancé officiellement par des partenaires internationaux et locaux au développement dans la région du Cavally notamment dans le département de Toulépleu.

le mardi 25 septembre 2018, les bénéficiaires de ce projet ont reçus  au cours de la cérémonie de lancement plusieurs dons composé de matériels avicoles, d'intrants  pour la culture de riz irrigué, et des marchandise pour exercer du commerce de riz ou de poisson congelés  .

Ce projet est constitué d’activités rizicole, avicole et génératrice de revenues à impacts durables, incluant également des actions de réhabilitation et de construction d’infrastructures socio-économiques communautaires. Il a pour objectif de renforcer la paix et la cohésion sociale dans la localité, selon le chef de projet, Péhé Bohi Nazer.

Représentant le PNUD , monsieur Mahama Gbané, chef de Bureau du PNUD Guiglo a indiqué que : « Ce type de projet vient consolider les efforts consentis par tous les partenaires au développement dans la zone et en particulier le Haut commissariat aux réfugiés (HCR) pour relever le niveau et cadre de vie des personnes que nous rapatrions », précisant que ce projet permettra aux bénéficiaires de rester et ne pas retourner dans les lieux d’exil, mais surtout de contribuer à la réduction du nombre de candidats à l’immigration clandestine à travers une meilleure intégration et une prise en charge.

Au total, 20 groupements de réfugiés et déplacés internes retournés ciblés dans 20 villages issus des sous-préfectures de Méo, Péhé, Bakoubly et Tiobly soit environ 5000 personnes bénéficieront directement du projet. Pus d'info ICI

 
A l'affiche pour le mois de juillet 2018

Phase Formation aux Activités Génératrices de Revenus - Projet de réintégration et de cohésion sociale dans 20 localités de Toulépleu

We Attitude - Nash

Pour une meilleure visualisation de ce site

IMG_0205

rencontre avec le Maire de toulepleu Denis K. Zion dans le cadre de la mission de monitoring des activités du projet 2020 en cours